Glandes et hormones

En toute amitié

... avec nos hormones

Frauen und Hormone: Drei Frauen stehen zum Sonnenuntergang zusammen und strecken die Arme in die Luft.

Spoiler

  • Sous le titre «Intelligence hormonale», le docteur Aviva Romm décrit la capacité des femmes à utiliser leurs hormones à leur avantage en acquérant des connaissances à ce sujet.
  • De nombreux troubles gynécologiques pourraient être soulagés par un changement d'alimentation, des compléments alimentaires, des plantes et un soutien spirituel, selon le Dr Romm.
  • Le parfum dans les produits cosmétiques ainsi que les substances toxiques dans les nettoyants ménagers peuvent avoir un impact négatif sur le paysage hormonal.

Et si les femmes n’étaient plus terrorisées par les hauts et les bas de leurs hormones, mais pouvaient utiliser l’exercice comme un moteur naturel? Si elles connaissaient parfaitement leur paysage hormonal et utilisaient cet écosystème très personnel à leur avantage? Ce qui semble être une utopie, la gynécologue américaine Dr Aviva Romm le nomme simple- ment «l’intelligence hormonale». Son best-seller, Hormone intelligence, est l’ouvrage de référence en matière de santé féminine holistique aux États-Unis. La traduction allemande vient de paraître.

Femmes, écoutez vos hormones!

«Je veux que les femmes se sentent à l’aise dans leur corps, qu’elles utilisent le pouvoir de leurs hormones et qu’elles soient aux commandes de leur santé gynécologique», explique-t-elle. Elle déplore que les troubles féminins, de l’adolescence à la ménopause, ne soient pas traités de manière causale, soient pathologisées ou minimisées. «Pendant des décennies, on a dit aux femmes que c’était normal d’être gênée pendant les règles, d’avoir des douleurs pendant les rapports sexuels et d’avaler la pilule contraceptive pour sou- lager les symptômes.» Pourtant, de nombreux maux pourraient être réduits par un changement d’alimentation, un soutien physique et psychique, et l’utilisation ciblée de compléments alimentaires et de plantes.

Écouter et regarder

Le Dr Romm voit les hormones comme des mess- agers utiles de notre corps, les symptômes comme des informations importantes que nous devons écouter. Ainsi, des dépressions pourraient être liées à la pilule, les migraines menstruelles à un taux élevé d’œstrogènes ou des cheveux plus fins au stress chronique.

À quoi s’expose-t-on?

Endométriose, SPM ou douleurs menstruelles: les femmes concernées doivent trop souvent se satisfaire du fait que l’on ne connaît pas la cause. «Mais je pense que nous savons beaucoup de choses», dit le Dr Romm en faisant référence à la branche scientifique de la «recherche de l’exposome», qui étudie l’impact des toxines, des substances, de la nourriture et de l’environnement sur notre santé. Dans son livre, elle indique comment agir sur notre système hormonal en choisissant ce que nous mangeons, comment nous dormons, quels produits cosmétiques, produits de nettoyage ou articles menstruels utiliser.

Six voies

Dans un programme de six semaines, la doctoresse présente les domaines de la vie sur lesquels nous pouvons exercer une influence afin que notre système hormonal se calme et suscite moins de désagréments. L’objectif est d’arriver à des «hormones plus discrètes», comme elle le dit. Outre une alimentation fraîche et naturelle, il s’agit de gérer le stress, le sommeil et les autres rythmes de vie, d’activer nos organes de détoxication, le microbiome intestinal ainsi que la santé cellulaire.

«Tout est possible»: Des étapes simples pour plus d’équilibre hormonal

  • Boire du thé vert
  • Prendre du chocolat noir en cas d’envie de sucre
  • Utiliser des graines à volonté
  • Travailler la respiration abdominale chaque jour
  • Faire des cures de probiotiques occasionnelles
  • Utiliser des produits cosmétiques non parfumés
  • Utiliser des nettoyants ménagers bio

 

 

Facebook
Email
Twitter
LinkedIn